Fight Club XXIII le 17 juin: Présentation de la carte

vendredi 19 mai, 2017

C’est avec une grande fierté qu’Eye of the Tiger Management (EOTTM) et InterBox, dévoilent aujourd’hui la programmation de la 23e édition des galas de la série Fight Club qui se tiendra le samedi 17 juin à l’Olympia de Montréal. Les boxeurs des deux écuries québécoises auront des défis à la mesure de leurs ambitions encore pour cette édition, qui sera présentée en association avec Vidéotron.
 
Le poids lourd trifluvien Simon Kean (9-0, 8 K.-O.), qui devait initialement affronter Rogelio Omar Rossi (19-5-1, 12 K.-O.), fera plutôt face au Brésilien Marcelo Luiz Nascimento (23-14, 20 K.-O.) dans un duel de 10 rounds pour le titre IBO Intercontinental.
 
« C’était impératif pour nous qu’il y ait une ceinture en jeu pour le combat de Simon afin que celui-ci ait l’opportunité de grimper de façon significative dans les classements en plus de se faire un nom à l’échelle internationale. Nous avons toutefois dû changer d’adversaire puisque celui-ci devait absolument être approuvé par l’IBO afin de se qualifier pour le titre, ce qui fut le cas de Marcelo Luiz Nascimento. Il s’agit d’un cogneur expérimenté et crédible, qui a affronté de gros noms dans la division des poids lourds dont le champion du monde de la WBO Joseph Parker, Andriy Rudenko, Mariusz Wach et Dereck Chisora. C’est donc un combat qui laisse entrevoir énormément d’action », mentionne fébrilement le président d’Eye of the Tiger Management, Camille Estephan.
 
L’un des duels les plus attendus par les amateurs de boxe est certainement celui opposant le charismatique Yves Ulysse Junior (13-0, 9 K.-O.) au coriace boxeur philippin Ricky Sismundo (31-9-3, 13 K.-O.), bien connu du public québécois grâce à sa performance qui lui avait permis de vaincre Ghislain Maduma ou encore d’obtenir un verdict nul face à Dierry Jean.
 
Ulysse est bien conscient que son éclatante victoire du 11 mars face au protégé de Golden Boy Promotions Zachary Ochoa sur le prestigieux réseau américain HBO a fait de lui une cible pour les autres boxeurs de sa division. Il attend donc Sismundo de pied ferme et s’est dit prêt à relever tous les défis qui seront sur son chemin pour l’obtention d’un combat de championnat du monde.
 
Steven Butler (18-1-1, 15 K.-O.) souhaite tourner la page sur les incidents du 28 janvier au Centre Bell, alors qu’il a subi sa première défaite face à l’Ontarien Brandon Cook. « Je pense que tout arrive pour une raison dans la vie même si une défaite est toujours difficile à digérer. C’est un apprentissage qui est nécessaire et je ne reproduirai pas ces erreurs dans le futur. Je dois refaire mes preuves et vais démontrer que c’est un Steven Butler version améliorée qui sera devant vous le 17 juin », a mentionné le jeune pugiliste montréalais qui croisera le fer avec le Polonais Damian Mielewczyk (10-3, 7 K.-O.).
 
L’un des boxeurs les plus techniques et créatifs au Canada, Mathieu « G-Time » Germain (9-0, 5 K.-O.) tentera quant à lui d’ajouter une dixième victoire à sa fiche immaculée alors qu’il affrontera l’Espagnol Pablo Fuego (12-3, 2 K.-O.). Il s’agit certainement du plus grand test en carrière pour celui qui a été nommé la recrue de l’année par les amateurs de boxe en 2015, alors qu’il en est seulement à sa deuxième année chez les professionnels.
 
Le Sorelois David « Les mains d’acier » Théroux (11-2, 8 K.-O.) effectuera son retour sur le ring pour la première fois depuis sa défaite aux mains du vétéran mexicain Jose Emilio Perea. Grandement apprécié des spectateurs grâce à son style offensif, l’athlète de 23 ans s’est bâti une réputation de guerrier qui offre toujours un bon spectacle, comme ce fut le cas du grand Arturo Gatti. Il est certain que Théroux donnera tout ce qu’il a le 17 juin face à Francisco Javier Perez (16-8-1, 12 K.-O.) afin de s’assurer un retour victorieux.
 
Pour sa part, le quadruple Champion canadien Clovis Drolet (1-0, 1 K.-O.), qui a connu un début professionnel particulièrement spectaculaire en l’emportant par l’un des K.-O. les plus expéditifs de l’année, affrontera l’expérimenté boxeur argentin Gustave Alberto Sanchez (13-15-1, 4 K.-O.).
 
En lever de rideau, les spectateurs auront l’opportunité d’assister aux premiers combats en sol québécois des trois nouvelles recrues d’InterBox originaires d’Europe de l’Est et protégés d’Anna Reva. Le poids plume Andranik Grigoryan (1-0) affrontera Ricardo David Ocampo (12-7, 7 K.-O.) dans un duel de 4 rounds à 126 lb. Enfin, Artur Ziatdinov et Nurzat Sabirov effectueront leurs débuts professionnels face à des adversaires indéterminés.
 
Les billets pour le gala Fight Club XXIII du 17 juin sont en vente dès maintenant sur le réseau Admission au www.admission.com ou à la billetterie de l’Olympia, située au 1004 Sainte-Catherine est, Montréal, H2L 2G2 ou en nous contactant à maduma@eottm.com. Ceux-ci donneront également accès à l’after-party qui se déroulera après le gala à l’Olympia, où les amateurs de boxe pourront visionner le combat revanche d’Andre Ward c. Sergey Kovalev en plus de rencontrer les boxeurs d’EOTTM et d’InterBox. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.eottm.com, le www.interbox.ca ou suivez nous sur Facebook @Eye of the Tiger Management, @Interbox et sur Twitter @EOTMVD, @Interboxca. 

LISTE DES ÉTABLISSEMENTS AUTORISÉS :